Étape
1/10

Église Saint-Gervais

Église Saint-Gervais

Une première église est construite dans le bourg au XIIIe siècle. De cette dernière, ne subsiste aujourd’hui, qu’une pierre tombale en granit portant la date de 1379 et placée à l’entrée de l’église actuelle, sous le clocher. Étant en mauvais état, l’église est démolie en 1885 à la demande de l’abbé François-Xavier Godin, pour être remplacée par une nouvelle église à partir de 1886. Achevée en 1894, l’église abrite un riche patrimoine d’objets religieux conservés dans une vitrine.

La Demeure de la Notairie

Erigée entre 1875 et 1880, elle appartient à la famille Cacaud, éleveurs de chevaux. Ensuite, trois notaires logent successivement dans ces lieux. C’est d’eux que vient le nom de « notairie », dénomination récente donnée à l’édifice.

Les anciens haras communaux

Saint-Gervais est mentionné dans les écrits dès 1662 pour sa foire équine et connue pour la qualité de ses chevaux. La commune va rapidement devenir le berceau de l’élevage du demi-sang avec l’ouverture d’une station de monte. C’est en 1939 que la station s’installe dans ces bâtiments. Après une quasi disparition entre les deux guerres, l’activité équine se maintient depuis la fermeture des haras du bourg en 1994 et est en plein renouveau avec l’implantation d’une nouvelle station de monte à la ferme des Presnes. Pour conserver ce patrimoine, en 2015, la commune a réhabilité ce lieu en une médiathèque.

La Croix hosannière et le cimetière

Quasiment unique en Vendée et construite vers le XIVe siècle en pierre de calcaire de Sallertaine, une croix hosannière (monument funéraire) est érigée au centre du cimetière. Juste à côté, se trouve un très beau caveau blanc, où repose l’abbé François-Xavier GODIN, ainsi que le corps de son ami et successeur l’abbé BRECHOTEAU, architecte de la grotte de Bourdevert.

Le Château du Platane

Le château du Platane a été construit en 1876. Durant la période où il appartenait à la famille Saillion, le Platane était une propriété réputée pour l’élevage des chevaux.

Le Château du Villebon

L’origine du nom de la demeure provient du site gallo-romain, la Villa Bonna, qui s’était établie. La demeure est habitée vers 1640 par Louis de Rivaudeau, descendant du poète du XVIe siècle André De Rivaudeau. En 1789, Guerry du Villebon, chef vendéen durant l’insurrection vendéenne, occupe la demeure jusqu’en 1831. Aujourd’hui, la demeure est une chambre d’hôtes.

La Mairie

Ancien presbytère et bien de l’Eglise, la demeure est vendue en 1796 comme bien national aux frères Brossaud. Le presbytère demeure dans la partie gauche. Située dans un autre bâtiment (détruit depuis), la mairie s’y installe en 1982. L’ancienne cure quant à elle fut transformée pour accueillir la Radio Nov FM en 2003 et la salle du conseil municipal en 2016.

La Grotte de Bourdevert

Cette grotte a été édifiée lors d’une mission en 1911, sous l’impulsion de l’abbé Brechoteau. L’édifice, construit en pierres brutes de l’île Boisseau, était destiné à recevoir une Vierge de Lourdes. En 1923, après la première guerre mondiale, un mausolée à la mémoire de la guerre vient s’ajouter au monument.

Le Manoir de Bellevue

Construite sur un ancien logis du 14e-15e siècle, la demeure sert de refuge durant l’insurrection vendéenne pour le curé de la paroisse. C’est la famille Mourain de Sourdeval, dont Charles est juge d’instruction, grand historien du marais et de la race chevaline, qui construit en 1875 le manoir actuel.

L’ancienne Gare

En 1896, la gare de Saint-Gervais inaugure la ligne Challans-Fromentine. La gare, d’abord en bois, puis remplacée plus tard par le bâtiment actuel, accueillait les voyageurs qui empruntaient le petit train qui circulait à 20 km/h. En raison de la concurrence des transports routiers, le réseau ferroviaire dut fermer en 1949, les rails furent démontés l’année suivante. Aujourd’hui, l’édifice, propriété privée, conserve son allure d’antan.

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu